Association LCAPAM | luttecapam@gmail.com | © 2019 LCAPAM

Collectif LCAPAM
27 déc. 2017

Le pouvoir démesuré des médecins-conseil

0 commentaire

Article paru dans Bon à savoir le 14.11.2017

 

Groupe Mutuel annonce que les prestations (indemnités journalières) et la prise en charge des soins sont suspendues pour défaut de collaboration.

 

Les médecins-conseils, à qui les caisses maladie demandent de confirmer ou d’infirmer les traitements de certains patients, ont un pouvoir d’autant plus considérable qu’ils sont rarement contredits, tant par leur mandataire que par la justice. L’histoire que nous vous racontons prouve, une fois encore, qu’entre assureurs et assurés, le combat est inégal.

 

[...] C’est là que l’assureur accident du CHUV, le Groupe Mutuel, intervient, convoquant notre lectrice devant l’un de ses médecins-conseils pour un examen complémentaire. Un peu échaudée par le mauvais début de prise en charge (les problèmes à l’épaule avaient été sous-estimés) et une erreur médicale lors de la scintigraphie, elle demande à son compagnon de l’accompagner. Or, sur place et à l’heure du rendez-vous, le praticien refuse catégoriquement sa présence. Comme aucun compromis ne peut être trouvé, Dominique Rouge renonce à l’examen, souhaitant se renseigner sur ses droits avant une nouvelle consultation.

Le jour même, elle prend contact avec le Service de médiation santé vaudois, qui estime qu’elle peut être accompagnée et suggère d’écrire tant au médecin-conseil qu’à l’assureur pour le leur demander. Le Groupe Mutuel répond négativement et la convoque pour une nouvelle consultation.

Prestations suspendues Mais il y a plus grave encore que la réponse négative. Car le Groupe Mutuel annonce dans le même courrier que les prestations (indemnités journalières) et la prise en charge des soins sont suspendues pour défaut de collaboration.

 

> Article complet

Derniers posts
  • julien.lamon
    18 déc. 2018

    Déplorables réponses de l'assurance et de l'OFSP
  • sglassey
    20 juin 2018

    J'ai adressé un courrier de 7 pages A4 à Monsieur Maillard et copie à Monsieur Berset et n'ai reçu qu'une carte de compliments de la part de Monsieur Maillard. Super, merci pour le geste néanmoins je n'ai reçu aucune réponse à mes nombreuses questions. Si vous souhaitez connaître le contenu de mon courrier, je ferais suivre par mail à qui le désire. Allons de l'avant.
  • Collectif LCAPAM
    31 déc. 2017

    Quelques témoignages récoltés sur le groupe facebook. Une augmentation qui se dit entre 4 et 5 % en réalité est beaucoup plus élevée : changement de franchise, enfant atteignant la majorité, jeune de plus de 25 ans. J'étais à 1065 francs par mois pour deux adultes et un ado de 17 ans. Maintenant il a 18 ans. Je suis à 1425 francs par mois. Que faire ? Pareil, je payais pour ma dernière 120 francs, maintenant 465. Je vais éponger la hausse avec l'allocation que je perçois pour ma fille qui aura 18 ans en avril. Finalement, l'entier de l'allocation servira pleinement à payer son assurance à l'avenir. Et si elle doit rester à la maison et en étude longtemps, il faudra bien qu'elle trouve un travail à côté. 1600 francs par mois pour 4 avec un salaire. 1300 francs/mois pour 4 avec 2500 francs de franchise chacun. 1000 balles pour 2, et je n’atteins jamais la franchise donc je paie le peu de consultations. - Nous allons tous finir à l'hospice si ça continue comme ça. - Y des fortes chances, oui. Je ne paie plus depuis 5 mois.