Qui sommes-nous ?

Association constituée de citoyen-ne-s réunis pour lutter contre l'augmentation des primes d'assurance maladie en Suisse.

»Demander votre adhésion

« Nous voulons des solutions ! »

 

Elles soulignent qu'elles n'ont aucun passé politique, ni lien particulier avec un parti. Patrizia Léoz et Joëlle Combremont, deux amies, sont entrées dans une colère noire en constatant que les primes maladies allaient une fois de plus augmenter. Plus 5,4% en moyenne à Genève. Elles ont décidé de créer sur Facebook le groupe «Lutte contre l'augmentation des primes d'assurance maladie» qui réunit aujourd'hui plus de 10'000 sympathisants. (TdG, 20.11.2017)

 

Les raisons de notre ressentiment.

 

Nous n’appartenons à aucun parti politique. Nous sommes des citoyen-ne-s qui paient près de 20% de nos revenus pour les primes d’assurance maladie.

 

Nous éprouvons une colère profonde en voyant l’augmentation des primes d’assurance maladie. Nous voulons obtenir des primes d'assurance maladie justes et adaptées à nos revenus. Nous voulons améliorer le système de santé en Suisse. Pour proposer des solutions, nous voulons travailler ensemble : politiques, associations, syndicats et assurés. Notre objectif, des primes unifiées et la garantie de soins médicaux de qualité à un coût supportable pour tous.

Parmi les raisons de notre colère et sentiment de profonde injustice se trouvent les suivantes :

- Comme vous le savez, les Genevois ont payé des primes en trop plusieurs années et l’on ne nous a jamais remboursé les excédents.
- Les primes ont continué à augmenter de manière injustifiée et abusive, les assurés sont pris en otages !
- Les réserves pléthoriques année après année pourraient nous éviter des augmentations. Actuellement, plus de 8 milliards de réserves !
- Entre 1999 et 2016, l’indice des primes d’assurance-maladie a augmenté de 204% pour l’assurance de base, alors que celui des primes complémentaires n’a augmenté que de 124% (source : bfs.admin.ch). Comment ne pas penser que les primes obligatoires ne servent pas à payer les complémentaires ?
- Nous n’avons aucune transparence sur les comptes des assurances maladie.

Association LCAPAM | luttecapam@gmail.com | © 2019 LCAPAM